SADAKO, création 2011


Solo

 

Une légende dit :

Quiconque plie mille grues de papier verra son voeu exaucé.

La grue en origami est devenue un symbole de paix en raison de cette légende et d'une petite fille appelée Sadako Sasaki.

A 2 ans, Sadako fut exposée au rayonnement du bombardemane atomique d'Hiroshima. Rien ne fut apparent jusqu'à ses 12 ans où on lui décela une leucémie. Ayant entendu la légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut quelques mois plus tard après avoir plié seulement 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande de mille grues.

En mêlant butô, danse hip-hop et origami ( art du pliage de papier), Valentine Nagata-Ramos s'inspire de ses origines et de cette légende pour raconter l'enfance et le cheminement vers l'âge adulte.

La parole a cédé la place à l'espace silencieux des corps torturés par l'inhumanité. Le rappel à la vie, dans les accents douloureux du shakuhachi ( flûte de bambou nippone) annonce un temps de reconstruction et d'espoir. L'envol de la grue est imminent dans le tourbillon final.

 

Teaser du spectacle Sadako, cliquer ici

 

DISTRIBUTION :

 

Chorégraphie et interprètation: Valentine Nagata-Ramos

Lumière: Frank Jamond

Montage de la bande son: Rémi Quencez

Direction artistique: Karim Amghar de la Cie A'corps

 

 

PARTENAIRES:

 

Production: Cie Uzumaki

 

Coproductions et Soutiens: Initiatives d'Artistes en Danses Urbaines ( Fondation de France - Parc de la Villette - avec le soutien de la Caisse des Dépôts et de l'Acsé), Centre de danse du Galion d'Aulnay-sous-bois.


Pour télécharger la plaquette du spectacle Sadako, cliquer ici